Mercedes Classe A 250e

Mercedes Classe A 250e

Mercedes propose un nouveau représentant du genre avec une version 250e de la Classe A. La compacte à l’étoile associe thermique et électricité pour séduire une clientèle encore plus large. 

Cette Classe A 250e pourrait se démarquer des autres, en revendiquant une autonomie en mode 100% électrique de 65 km. Rentrons dans le vif du sujet : cette nouvelle Classe A 250e accuse un surpoids de plus de 300 kilos par rapport à une Classe A 200 alors que les deux autos partagent le même moteur thermique (1.680 kg au total). À savoir un quatre cylindres turbo 1,3 litre essence de 160 chevaux d’origine Renault. Ici, Mercedes a ajouté un moteur électrique de 102 chevaux alimenté par une batterie de 15,6 kWh. Le tout revendique une puissance combinée de 218 chevaux et 450 Nm de couple maxi. Evidemment, batterie rime souvent avec espace en moins. Pourtant, celle-ci est logée sous la banquette arrière mais le double fond du coffre est condamné et fait ainsi passer le volume à 310 litres (-60 litres). C’est le système à haute tension qui prend cette place.

Conscient de l’évolution intérieure de sa Classe A, Mercedes en a dévoilé nouveau  mobilier dès la fin novembre 2017. La planche de bord innove par un bloc d’instrumentation 100 % numérique qui est dépourvu de la traditionnelle casquette. Cet agencement évoque immédiatement celui de la Mercedes Classe S avec un dispositif articulé autour de deux écrans juxtaposés.

Un tableau de bord nettement plus moderne que celui du modèle actuel, la Mercedes Classe A 250e bénéficie de nombreuses aides à la conduite et de multiple dispositifs de sécurité. Elle devient même quasiment autonome dans certaines situations de conduite.

Reste un point douloureux : le prix ! Assez logiquement, la Classe A 250e est chère ! Elle demandera aux intéressés de faire un chèque de 41.850 euros hors options, soit 5.600 de plus que pour une A 200 qui n’est déjà pas la plus abordable des compactes. Toutefois, Mercedes joue la carte verte et qui dit vert dit bonus écologique, de 2.000 euros pour ce modèle. Notons en revanche qu’en attendant l’arrivée des Audi A3 e-tron et Série 1 eDrive, la Classe A 250e est seule au monde chez les compactes premium. Un argument de vente qui n’est pas négligeable pour Mercedes qui pourrait facilement prendre le large sur ses rivaux en termes de vente.

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire