Voiture

La différence entre chevaux fiscaux et chevaux réels

car engine, prius c, motor

Durant l’achat d’un véhicule, vous pourrez être confrontés à des expressions qui prêtent à confusion. Deux de ces termes sont les chevaux fiscaux et les chevaux réels. Bien que ces deux termes puissent sembler similaires, ils ont des significations très différentes. Découvrez dans cet article la différence entre chevaux fiscaux et chevaux réels.

110 chevaux : combien de chevaux fiscaux nécessaires ?

Le nombre de chevaux fiscaux d’un véhicule est déterminé à partir de sa puissance administrative. À cet effet, son calcul est fait à partir de plusieurs informations. Il s’agit de la puissance réelle exprimée en kilowatts (kW). S’ajoutent à cette dernière quelques autres facteurs tels que le type de carburant, le nombre de cylindres.

A lire également : Choisir sa Mercedes : guide pour trouver le modèle idéal

En effet, ces données présentent des variations selon les véhicules de 110 chevaux fiscaux. D’ailleurs ces variations influent grandement le nombre de chevaux fiscaux nécessaires. Toutefois, il existe une marge de chevaux fiscaux nécessaires pour les véhicules de 110 chevaux fiscaux. Les chevaux fiscaux nécessaires sont estimés entre 5 et 7 selon les véhicules.

Calculer le nombre de chevaux fiscaux en fonction de la puissance de votre voiture

Le calcul de la puissance fiscale est basé sur une formule spécifique. En France, ce calcul de fait à partir de la formule suivante : Puissance fiscale (en CV) = (puissance réelle x nombres de cylindres x coefficients) / 40.

A découvrir également : Tarif garage automobile : coût moyen des services et réparations

Pour mener à bien le votre calcul, vous devez disposer ce toutes les informations nécessaires. En outre, il convient de noter que certains types de véhicules peuvent bénéficier d’exemptions ou de réductions de taxes. Il s’agit des hybrides et des véhicules électriques. Ce qui peut réduire le nombre de chevaux fiscaux nécessaires.

Le coefficient

Le coefficient utilisé dépend du type de carburant (essence/Diesel) et aussi de la date de la première d’immatriculation de la voiture. Pour un véhicule à essence par exemple, le coefficient utilisé est généralement 0,5.

Une voiture Diesel par contre a un coefficient légèrement supérieur (0,6). Toutefois, pour les véhicules immatriculés avant 1998, le coefficient est de 1,1 pour les moteurs à essence et de 1,4 pour les moteurs diesel.

La puissance

La puissance réelle du moteur est exprimée en kilowatts (kW). Elle peut être retrouvée dans les documents techniques fournis par le fabricant du véhicule. Mieux,  par une mesure effectuée sur un banc de puissance.

Le nombre de cylindres

Le nombre de cylindres varie en fonction des véhicules de 110 chevaux fiscaux. Vous devez en connaître le nombre exact afin d’effectuer le calcul. Très souvent, il est noté dans les documents techniques fournis par le fabricant du véhicule ou par une inspection visuelle du moteur.

Les incidences du nombre de chevaux fiscaux sur le prix de votre assurance auto

Le coût d’une assurance automobile est fixé selon plusieurs critères, dont les chevaux fiscaux. Ces derniers impactent le coût de la prime d’assurance. En général, plus la puissance fiscale de votre voiture est élevée, plus votre prime d’assurance auto sera élevée.

Les mutuelles estiment que les véhicules à forte puissance ont plus de chance d’être impliqués dans les accidents. Les chevaux fiscaux agissent aussi sur la couverture de l’assurance auto. Certaines assureuses peuvent offrir des niveaux de couverture différents en fonction de la puissance fiscale de votre voiture.