Assurance

Quelle assurance au tiers choisir ?

La conduite d’une voiture nécessite de prendre certaines dispositions pour garantir votre sécurité et celle des autres. Après l’obtention du permis de conduire, il faudra assurer le véhicule. Il existe aujourd’hui un grand nombre d’assurances auto avec des particularités diverses. Parmi ce lot, on retrouve l’assurance au tiers.

L’assurance au tiers : de quoi s’agit-il ?

C’est le minimum en matière d’assurance auquel il faut souscrire. L’achat d’une moto à deux-roues, d’une voiture ou d’un camion vous oblige à prendre une assurance au tiers. Ceci est encore plus important s’il s’agit de véhicules d’occasion ou d’automobiles ayant une valeur réduite.

A découvrir également : Quelle assurance moto A2 pour jeune conducteur ?

Ce type d’assurance n’est souvent pas cher et est accessible à la grande majorité des conducteurs d’automobiles. Lorsque vous utilisez très peu votre véhicule, vous diminuez les risques d’accident. L’assurance au tiers est également bénéfique dans ce cas.

Les garanties qu’offre l’assurance au tiers

L’assurance au tiers permet de bénéficier de la garantie bris de glace, celle liée au vol et la garantie relative à d’autres sinistres comme les tempêtes. Elle protège le piéton, le passager ou le conducteur. Lorsque vous êtes l’auteur d’un accident (accident responsable), cette assurance couvrira les dépenses liées aux réparations du véhicule endommagé ainsi que les frais d’hospitalisation de son propriétaire.

A découvrir également : Quelle est la meilleure assurance auto Qualité-prix ?

Par contre, tous les frais liés à la réparation de votre véhicule ou à vos soins seront entièrement à votre charge. Pour pallier à cela, et surtout aux dommages corporels que vous pourriez subir, vous pouvez souscrire en complément, une garantie personnelle du conducteur.

Mais si c’est vous qui êtes victime d’un accident, vous serez pris en charge par la maison d’assurance de l’auteur de l’accident. Par ailleurs, l’achat d’un véhicule neuf, d’une voiture de collection ou encore l’acquisition d’un modèle qui coûte cher vous contraint à souscrire une autre forme d’assurance.

Dans ce cas, l’assurance auto au tiers ne sera pas utile. Il faudra suivre les conseils de votre assureur qui vous proposera certainement une assurance tous risques ou d’autres types de garanties.

Défaut d’assurance : risques et sanctions

La non souscription d’une assurance auto est un délit. Lorsqu’un contrôle est fait par les forces de l’ordre, vous pourrez subir des sanctions. Elles peuvent être pécuniaires ou conduire à une suspension de permis de conduire.

Si par mésaventure, vous êtes l’auteur d’un accident, les sanctions peuvent être lourdes. Vous pouvez être amené à verser de fortes sommes en guise de dédommagement aux victimes. Vous courrez également le risque de purger une peine de prison.