Actu

Quel est le poids d’une Moto GP ?

Le domaine de la Moto GP connait des évolutions techniques relativement coûteuses dues aux nombreuses réglementations en vigueur. Ce paradoxe s’applique davantage au poids du véhicule qui impose de produire des pièces légères respectant néanmoins l’aspect sécuritaire. Cet article se concentre justement sur ce paramètre spécifique, et vous explique en détail le poids d’une Moto GP.

Moto GP : poids réglementé et contrôle

Le poids des motos GP est réglementé et contrôlé par le FIM essentiellement pour des raisons d’équité et de sécurité.

A lire aussi : Comment faire homologuer une moto cross ?

Réglementation du FIM

En moto en général et GP en particulier, le poids représente l’une des plus importantes caractéristiques. En effet, plus une moto est légère, plus elle sera rapide. À contrario, plus son poids est important, plus elle nécessite de puissance. Pour les compétitions, ce critère a été réglementé afin de mettre tous les pilotes sur un même pied d’égalité. Voilà pourquoi la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM) a imposé aux concepteurs un poids minimal de 157 kg à la Moto GP.

Cette imposition n’est pas anodine, car le poids aide à mieux optimiser l’adhérence des motos sur les circuits particulièrement dans les virages. Un véhicule trop rapide devient difficile à piloter et le poids sert donc à corriger le tir ainsi qu’à contrôler la puissance. De plus, bien répartir le poids est essentiel pour les performances de la moto notamment aux moments d’accélérer et freiner. Cela aide le pilote à la mettre en virage et la remettre en ligne, mais aussi lorsqu’il faut rapidement changer de direction dans des suites de courbes serrées.

A voir aussi : Comment débrider sa voiture sans permis ?

Par ailleurs, la condition physique des pilotes est aussi souvent mise à rude épreuve. De ce fait, plus une moto est aisée à piloter, plus il est évident pour eux d’y aller limite. Cependant au niveau de la vitesse, il n’existe pas de réglementation limite. Elle varie selon les capacités et les performances de chaque moto et aucune règle n’impose de brider un véhicule.

Contrôle du poids et sécurité

Le contrôle du poids des moto GP est principalement effectué après les essais ou la course. La moto est pesée telle qu’elle a parcouru la piste et tout est pris en compte ; autant les liquides (carburant, huile et autres) que les équipements supplémentaires comme le transpondeur indiquant le chrono et les caméras des émissions télévisées. S’assurer de ce paramètre est primordial bien que dans la catégorie Moto GP, le poids total combiné n’est pas considéré par la réglementation.

D’un autre côté, travailler sur la limite de poids représente une évolution sensible du fait que cela revêt aussi un caractère sécuritaire. Car les concepteurs de ces véhicules endossent une grande responsabilité envers l’intégrité physique des pilotes. En effet, il serait contre-productif de dépenser d’énormes sommes pour produire des pièces légères qui feront s’envoler les pilotes à 350 km/h.

Poids des Moto2 et Moto3

Il existe également des réglementations concernant les poids des motos dans ces deux catégories, mais avec de légères différences d’approche.

Cas des Moto2

À l’instar de leurs homologues de moto GP, les machines classées en Moto2 regorgent de composantes en carbone. Mais à l’inverse des motos GP, le poids minimum de la moto seule n’est pas défini. La réglementation concerne uniquement le combiné moto plus pilote et s’élève à 217 kg.

Une des particularités en Moto2 est l’autorisation d’avoir des bras oscillants en carbone qui sont interdits en Moto3. Il faut néanmoins préciser que ce bras oscillant n’est pas vraiment en carbone, mais plutôt recouvert d’une feuille de carbone. En général, les équipes ajoutent ces peaux en carbone afin d’améliorer le ressenti du cycliste et le protéger contre les collisions.

Cas des Moto3

Cette catégorie fut introduite en 2012 et comporte des véhicules à moteurs quatre-temps avec une cylindrée maxi de 250 cm3. Ces Moto3 équipées de leurs moteurs monocylindres développent une puissance allant de 55 à 60 chevaux. Celle-ci est très éloignée des 300 chevaux des Moto GP. Néanmoins, ces motos ne pèsent que 80 kg.

Plus précisément, le poids minimum du pilote associé à la moto doit obligatoirement être supérieur à 152 kg. C’est la raison pour laquelle le rapport entre le poids et la puissance demeure très intéressant. Enfin, pour en partie respecter la limite de poids combiné, l’âge maximum des pilotes est fixé à 28 ans.