Administratif

Pourquoi une carte grise est-elle chère ?

La carte grise fait office de pièce d’identité d’une voiture. En France, tout conducteur doit avoir obligatoirement sa carte grise au cours des sorties. Cependant, le coût pour obtenir  la carte grise ne fait que grimper. Cet article donne les raisons de la cherté de la carte grise.

Le malus écologique à la hausse

La conjoncture écologique est la principale cause de l’augmentation du prix d’une carte grise en 2022. Pour cette raison, l’État a décidé de relever le malus écologique. Dans ce sens, les voitures qui éjectent 128 grammes de CO2 par kilomètre sont désormais associées à ce malus écologique.

A lire également : Visite médicale pour permis de conduire : que faut-il savoir ?

Pour aller plus loin, il faut noter qu’en 2021, le seuil de déclenchement était fixé à 133 grammes. Ainsi, pour ce premier palier le malus était fixé à 50 euros. Cependant en 2022, le seuil de déclenchement est maintenu à 128g de CO2 par kilomètre. Aussi la valeur maximale est fixée à 224g de CO2 par kilomètre et correspond à 40 000 euros de malus.

Cet abaissement des seuils implique une élévation du coût de la carte grise. Pour une voiture émettant 150 g/km, le conducteur doit payer désormais 983 euros au lieu de 540 euros de malus écologique.

A lire également : Comment avoir son permis en 2 mois ?

L’instauration d’une nouvelle taxe pour 2022 : la taxe au poids

Annoncé depuis 2020, le gouvernement a mis en place la taxe au poids. Celle-ci  influence significativement le prix d’une carte grise. C’est un type de malus, mais ici appliqué au poids des voitures notamment celles  qui dépassent les 1800 kilogrammes. Cependant, retenez que la taxe ne s’applique qu’aux engins mobiles neufs ou importés.

Dans ce cas, les acheteurs de véhicules d’occasion ne sont pas concernés par ce malus. Le gouvernement a instauré cette mesure à l’intention des acheteurs de gros SUV. Le plus souvent, ces voitures sont pointées du doigt pour leur forte consommation en carburant.

Une augmentation de la taxe de 10 euros/kg est appliquée à tout véhicule pesant au-delà de 1,8 tonne. Toutefois, un abattement de 400 kg est prévu pour les véhicules neufs de société contenant 8 à 9 places.

Le prix du cheval fiscal, un des facteurs majeurs de la hausse du prix des cartes grises

Contrairement aux malus, le prix du cheval fiscal est fixé par région. Ainsi, selon les services publics, le cheval fiscal est fixé à 51 euros en région Bretagne. Alors que dans les Hauts-de-France il est estimé à 33 euros. De ce fait, il faut comprendre qu’il existe des différences significatives entre les régions en ce qui concerne l’obtention de la carte grise d’un véhicule. En  fonction du lieu de résidence de l’automobiliste certaines exonérations sont appliquées sur les cartes grises.